Autant profiter d’un voyage à la Réunion pour se dégourdir les papattes, éviter de s’encroûter, et justifier la licence de tri de la saison. Donc direction le 3 Juin Saint Gilles les Bains, pour son épreuve matinale. Réveil 5h pour un tri à 20mn de voiture, çà pique .

Pour l’occasion, on m’a prêté Roger, ce fidèle destrier, qui sent bon le grand cru, mais de 1980 . Pendant 15 jours, on a eu le temps de se connaitre tous les deux, lui, ses roues de 650 et et ses pédales plates, moi et mon absence total de roulage cette année. En effet, avec la belle famille, pas intérêt à lésiner sur le kilométrage et encore moins sur l’allure, sinon on va passer pour des baltringues, Roger et moi .

Roger

Bref ce dimanche matin, on est fin prêt. Affûté comme une aile d’avion, le bob posé au deuxième parc à vélo, Roger au premier, ça va saigner! 
Enfin en évitant le plus possible de racler les coraux si possible. 

Agathe part avec 3 minutes d’avance, je joue le rôle du lièvre , mais elle a pas compris qu’il fallait qu’elle joue le rôle de la tortue . Ça donnera un podium chez les seniors tout ça dans moins de 1h30…

Nous, les hommes, on part ensuite. Départ viril . Première bouée, virile . Deuxième bouée, virile. Troisième bouée, je n’y vois plus rien, j’ai le soleil de face . quatrième bouée, virile . Ah c’est donc juste que j’avais dévié pour la précédente…
Tout ça pour dire que heureusement qu’il n’y pas plus de 100 partants sur les tri ici, sinon il y en a qui finirait empalé sur les coraux!

Sortie de l’eau difficile, faut sauter sur Roger pour la suite. Non pas , vous suivez pas! C’est la partie vélo  !
24 kilomètres, annoncé plat. Ça commence par 300m à 10%. On a pas la même notion de plat! On fait la route du cap Lahoussaye, c’est joli, et arrivé à Saint Paul, demi tour, c’est rejoli!

J’en profite pour rattraper Agathe, elle a la patate, puis je rattrape les filles devant, puis je me fais rattraper par les même filles avec un peloton de 15.

Ben dis donc, c’est quand même bien moche ce que vous faites   ! On en viendrait presque à filmer. Je finis par demander à une fille de se sortir un peu de la roue de celui qui la précède pour pouvoir me décaler, redoubler et repartir.

On arrive à Saint Gilles, et il va bien falloir courir. Meilleure transition de ma vie, les baskets à vélo en triathlon, c’est le futur. J’en profite pour mettre 30s au peloton susnommé. Qui va mettre environ 300m à me redoubler au début la cap . Par contre, il n’y a pas de drafting en course à pied, donc les filles n’arrivent plus à suivre . Le reste du parcours est plus calme, même si on finit par un gros kilomètre sur la plage .

Agathe arrive juste derrière avec la banane aussi, on s’est bien amusé, c’est beau, c’est intense, c’est bien organisé. Agathe récupère sa coupe, on aide à ranger, une bière, un burger et il est temps de penser au départ, c’est demain…

Allez Agathe!!!

2 réponses pour “Triathlon de Saint Gilles”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *