Après deux jours passés à Bishkek, nous avons pris un bus direction Almaty, l’ancienne capitale du Kazakstan. 

La gare n’est pas loin de notre hôtel et nous trouvons rapidement le bus.

Nous arrivons devant un minibus déjà pas mal rempli. Le chauffeur prend mon sac et me dit d’aller acheter les tickets. Les tickets ne sont pas chers 400 som (soit environ 5€) et nous avons un peu plus de 200km à faire. Une fois revenue au bus le chauffeur explique que les sacs ne peuvent pas rentrer dans le coffre et qu’il faut payer une place supplémentaire pour mettre nos sacs. Nous ne sommes pas d’accord et attendons. Une passagère du bus qui parle trois mots d’anglais vient essayer de nous expliquer la situation : le bus est pratiquement plein et il reste une place, les chauffeurs veulent nous la faire acheter car ils ne partent pas tant que les places ne sont pas toutes payées… Je montre la poussette qui attend à côté de nos sacs, et le chauffeur réclame donc aussi de l’argent aux propriétaires de la poussette. Bon, nous payons et pouvons monter. Nous nous retrouvons coincés sur la banquette du fond collés à des cartons et un papa avec son petit sur les genoux. Ca va être long!!

Au bout de quarante cinq minutes de trajet nous arrivons à la frontière et tout le monde descend pour passer les douanes. Pas de soucis particuliers avec les douaniers mais avec les autres personnes qui attendent un peu plus! Ca pousse, les mamies t’écrasent sans aucun scrupule, ça bouscule, c’est le plus fort qui passera! 

Pour la suite du trajet nous modifions la position des sacs et nous arrivons à avoir un peu plus de place. Heureusement il y avait encore trois bonnes heures! 

Nous arrivons finalement à Almaty où il fait beau et chaud! Pierre sort son application GENIALE qui va nous aider pour tout le temps à Almaty : l’application 2GIS avec tous les numéros de bus, leur trajet, les arrêts, l’itinéraire d’un point à un autre. Bref à avoir si vous vous baladez dans les villes kazakhs.

Nous arrivons à notre hôtel : super! Nous sommes dans un petit studio, c’est calme! Pour la soirée nous décidons de sortir au centre ville et prenons le métro. Il y a une ligne unique dans la ville. Les stations de métro sont super belles! En marbre avec une fresque en mosaïque, des lustres, bref pas du tout l’image du métro que nous pouvons avoir! 

Nous découvrons un centre ville très sympa! Il y a plein de monde avec des jeunes qui chantent et jouent de la musique, nous passons devant un concert dans un parc. C’est loin de l’image que je pouvais avoir du Kazakstan! 

Le lendemain, le petit déjeuner tardif et le temps mitigé nous font renoncer à la balade prévue dans les montagnes alentours et nous nous rabattons sur Kok-Tobe Hill. Il s’agit d’une colline à l’est d’Almaty aménagée avec un zoo et des attractions au sommet.

C’est agréable, mais nous sentons rapidement qu’il ne fait pas chaud! Nous nous promenons ensuite dans le marché d’Almaty, un peu moins grand que celui de Bishkek mais tout aussi appétissant! 

Après cette journée tranquille, nous voilà en direction du Grand Lac d’Almaty. Nous prenons deux bus et le dernier nous pose sur la route à 15km du lac. A priori il n’y a pas de sentier pour y monter et il faut suivre la route… Un peu long! Nous faisons donc du stop et au bout de 500m et à la première voiture, un 4×4 s’arrête. Il s’agit d’un couple de Kazakhs qui ne parle pas anglais. Nous arrivons au lac avec la pluie et après une photo, le couple nous propose de nous redescendre. Nous n’hésitons pas longtemps et remontons en voiture. Pierre voit sur son GPS qu’il y a un sentier plus bas qui nous permettra tout de même de marcher un peu. Lorsque nous indiquons que nous voulons descendre pour aller marcher, le chauffeur tout content prend la piste en voiture! Et là il monte en voiture à flanc de montagne, il nous fait tout le dénivelé! A priori la marche ne fait pas partie des options! Nous arrivons enfin à les faire s’arrêter et leur faire comprendre que nous voulons marcher. Ils nous donnent leur numéro de téléphone en cas de pépin et nous laissent partir. Nous, nous sommes inquiets pour eux car ils ne vont sans doute pas pouvoir descendre et avoir besoin de faire demi-tour pour reprendre toute la piste faite à l’aller.

En tout cas nous avons une première image très positive des kazakhs, qui sont contents de t’aider et cherchent à communiquer même si nous ne parlons pas russe. 

Nous commençons à marcher puis sommes rapidement surpris par la pluie. Nous choisissons alors de prendre le sentier qui nous ramènera doucement vers la route. 

Après cette sortie en montagne, nous revoilà en ville et de passage devant le tremplin de saut à ski. J’espère en voir pratiquer mais quand nous arrivons, les jeunes sont à l’échauffement. C’est impressionnant de près! Et quand tu es en haut, tu dois encore plus avoir les chocottes!!

Nous rentrons et le lendemain, départ pour le canyon et les lacs.

2 réponses pour “Almaty”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *