Après 3 jours tranquilles d’acclimatation à l’altitude à Shangri La, direction un peu plus au nord : Diqen.

Il s’agit d’une ville frontalière avec le Tibet et de là nous pourrons partir pour randonner.

De Shangri La nous prenons le bus, le matin il y en a toutes les heures environ. La route a bien évoluée car nous avions lu qu’il fallait compter 5h pour le trajet et nous allons arriver en 3h30 à Diqen.

Arrivés à Diqen, comme après chaque long voyage nous sommes un peu déphasés. Heureusement il y a dans le bus un couple dont une fille qui parle chinois et vient nous demander où nous voulons aller. C’est une bonne question!! Nous avions regardé la veille mais n’étions pas décidés sur ce que nous voulions vraiment faire, de la randonnée oui, mais où?

Elle nous explique que eux partent en direction de Xidang pour ensuite rejoindre le village de Yubeng. Nous en avions entendu parler et décidons de prendre le même bus qu’eux.

C’est parti pour de nouveau 2h de bus mais cette fois un peu plus folklo! Nous nous arrêtons régulièrement et pas mal de jeunes enfants montent. Comme nous sommes vendredi ils doivent rentrer à la maison pour le weekend. Pas mal de femmes avec des cagettes de légumes ou des sacs de viande montent, c’est plus bruyant que le bus du matin!

La route est impressionnante et au bout d’une trentaine de minutes nous nous retrouvons sur une piste. Il faut parfois slalomer entre les chevaux et les vaches et bien s’accrocher, ça secoue!! Nous approchons Xidang et les enfants descendent petit à petit. Le chauffeur nous indique que pour nous ce sera un peu plus haut.

Effectivement environ 3km après le village de Xidang nous arrivons à la fin de la route, aux sources chaudes de Xidang où se trouve un ticket office.

Le couple nous explique que c’est ici que démarre le trek pour aller à Yubeng. Bon il est 17h30 et il est annoncé 5h de marche avec un peu plus de 1000m de déniv’… Ça nous parait trop ambitieux avec nos gros sacs de partir à cette heure là et nous décidons de rester aux sources chaudes pour la nuit.

Nous nous demandons rapidement ce que nous faisons ici. Il y a 5 hommes qui sont là, attendant on ne sait pas quoi et fumant la pipe à eau. Nous demandons à un d’eux s’il est possible de dormir. Aucun mot d’anglais ne sera échangé tout en langage des signes. Il va chercher le patron qui nous montre une petite chambre. Bon la chambre est à 120¥ mais comme nous n’avons pas vraiment d’autres options ce sera ça pour la nuit. Nous ne serons pas les premiers à dormir dans ces draps…

Rapidement le chef vient nous voir pour nous expliquer que nous pouvons aller profiter de la source d’eau bonne pour tout! Le dos, les articulations enfin c’est tout ce qu’on comprend! Puis il faut qu’on aille chercher à manger. Ce sera de la bonne cuisine : des nouilles instantanées! Et de la viande séchée.

Les thermes sont rustiques : un bassin en béton creusé et une vanne à ouvrir avec une clé de huit pour le remplir. L’eau est très chaude et rapidement il faut que nous sortions car la chaleur est écrasante.

Une fois dans nos draps sacs nous entendons qu’il pleut. Bon espérons que ce sera mieux demain pour la marche qui nous attend!

Le matin, il pleut toujours… Il faut de la motivation pour se préparer mais au moment où nous partons il n’y a presque plus de gouttes.

Nous entrons d’emblée dans le vif du sujet! C’est un gros chemin qui monte très régulièrement, c’est à dire tout le temps raide! Nous longeons des poteaux électriques et avions lu que le sommet se trouvait au niveau du 100ème panneau. Donc pour se donner du courage il faudra regarder les numéros sur les poteaux.

Au long de cette montée nous croiserons 7 personnes à pied et doublerons un monsieur qui essaie difficilement de faire monter ses vaches. A quelques mètres du sommet nous voyons un groupe de chinois sur des chevaux. Bon vu comment c’est pentu et qu’ils n’ont pas l’air à l’aise en étant suspendus à leur selle, je préfère être à pied. Un pick up nous double également au début de la montée, puis nous le doublons à notre tour alors qu’il est embourbé dans un virage. Ça n’a pas l’air facile vu le chemin détrempé!

Le col se trouve à un peu plus de 3700m et c’est très joli avec tous les drapeaux à prières. Il y en a tellement!! Il nous reste alors 3km de descente pour rejoindre Upper Yubeng Village.

Yubeng est un village qui est très excentré normalement accessible uniquement à pied ou à cheval. Dans le village nous voyons pas mal de motos et de petites camionnettes à 3 roues. Il n’y a aucune route bétonnée, ce ne sont que des chemins en terre et vu la pluie plutôt des chemins de boue. Les motos en descente n’ont pas l’air franchement maîtrisées… Il vaut mieux s’écarter du chemin!!

Comme nous arrivons vers 15h à Yubeng et que nous n’avons rien mangé depuis le matin nos estomacs nous guident vers le 1er hôtel que nous trouvons. Les chambres sont très correctes et a priori les prix ont l’air assez standardisés dans le village.

Le lendemain c’est direction les Cascades Sacrées. Il y a 2 indications de randonnée dans le village. Celle-ci en fait partie. Nous allons presque intégralement faire la randonnée sous la pluie… Et ce jour-là c’est à mon tour de ne pas être au mieux. Je ne monterai donc pas jusqu’en haut et attendrai Pierre 200m plus bas.

Il y a au cours de la montée des abris construits sur pilotis très agréables quand il pleut! Lorsque nous nous arrêtons un petit écureuil vient vers nous, pas farouche le moins du monde pour voir ce qu’on peut lui offrir. Il vient même manger dans la main de Pierre!

Le soir nous allons dans un restaurant où nous prenons un dessert! Pour une fois!! Un yaourt! Et après quelque inquiétude il n’est même pas au lait de Yak! Trop bon!!!

Le jour suivant c’est direction le lac du glacier indiqué à partir de Yubeng Village. Au début Pierre voulait qu’on monte à un lac un peu plus haut (à 4500m) mais vu mon état de forme de la veille et le temps pluvieux nous allons au Lac à 3900m qui est balisé.

Nous débutons avec un tout petit rayon de soleil mais ça ne va pas durer longtemps. Rapidement les parapluies vont être de sortie! Dans la dernière montée nous doublons une dizaine de chinois qui montent difficilement. Il faut dire qu’ils n’ont pas le matériel le plus adéquat mais ils sont volontaires! Arrivés au Lac nous avons la chance que la montagne se découvre un peu pour voir les glaciers au dessus. C’est imposant! La descente se fera sous la pluie. Avec de nouveau une pause dans les abris et la visite d’un écureuil! Lui va carrément escalader Pierre pour aller chercher à manger!

Après 3 nuits passées à Yubeng, nous quittons le village, il va bientôt être temps d’aller faire prolonger notre visa!

Pour sortir de la vallée nous allons prendre un autre sentier qui passe dans une gorge. Une descente de 1000m, le début est très large et assez “roulane” comme dirait Kilian, puis au bout d’une heure de randonnée, le sentier change complètement, devient beaucoup plus escarpé. Nous traversons la rivière et nous retrouvons sur une canalisation avec à notre gauche une falaise et à notre droite le vide, jusqu’au Mékong 200m plus bas. Nous croisons 2 mulets et nous mettons bien sur le côté, il ne faut pas faire de faux pas!

Arrivés à Ninong Village, nous prenons le 1er sentier qui descend. En bas attendent des chauffeurs de taxi avec minibus. Ça semble compliqué de reprendre le bus que nous avions pris à l’aller et ils nous proposent de nous emmener à Felai-Si. Après discussion nous acceptons. Les chauffeurs tirent les cartes pour savoir qui va nous conduire! Peut être qu’en restant un peu plus sur la canalisation et en descendant plus loin ça aurait été plus facile de prendre un bus moins cher.

La route est d’abord très chaotique puis nous retrouvons une route bitumée.

Arrivés à Felai-Si, nous sommes déposés juste devant le monastère de Felai qui se trouve au milieu de la petite ville et nous allons rapidement trouver l’auberge de jeunesse indiquée dans le guide.

Le matin nous voulons faire le tour de la colline pour voir les glaciers. Manque de bol, la vue est complètement bouchée… Au bout d’une heure et demi de marche, ça se dégage un peu et nous voyons en bas le Mékong et Xidang d’où nous sommes partis mais pour les glaciers il faudra définitivement revenir en octobre…

Déjà 11h30, nous cherchons un taxi pour redescendre à Deqin (a priori il n’y a pas de bus Felai – Deqin) et nous retrouvons notre chauffeur de la veille. Il nous trouve rapidement un 4×4 qui descend et celui-ci nous déposera à l’entrée de la ville. Il nous faut marcher 500m environ pour rejoindre la gare routière où nous trouvons rapidement le bus pour Shangri La. Et c’est parti pour 4h de bus direction Shangri La.


Shangri La – Diqen 58¥/pers (3h30 de bus à l’aller et 4h au retour)

Diqen – Xidang 20¥/pers (2h de bus)

Entrée dans le parc (payée à Xidang) 80¥/pers

Entrée pour Yubeng (payée sur le sentier à 300m des premières maisons de Yubeng) 5¥/pers

Randonnée de Xidang à Upper Yubeng Village : 4h environ

Randonnée aux Cascades Sacrées : environ 3h aller-retour

Randonnée au Lake Glacier : 3h30 environ

Yubeng Village à Ninong Village : environ 3h30

Minibus Ninong Village à Felai-Si : 120¥ (donc l’idéal d’être plusieurs et de partager les coûts, nous n’avons croisé personne sur le sentier…)

Taxi Felai Si à Deqin : 40¥

Prévoir de quoi emmener à manger en rando, le mieux étant d’acheter quelques gâteaux/ graines… à Shangri La ou Deqin ou Felai Si (si vous y passez…), il n’y a pas de choix à Yubeng et c’est un peu plus cher.

5 réponses pour “Des randonnées à Yubeng”

    • Bonjour,
      vous n’aurez aucun soucis à vous loger à Yubeng, il y a bien assez d’hotels. On a pris le premier sur la droite en arrivant à Upper Yubeng, il était pas cher – 80 ou 100 yuans la nuit de mémoire – et les chambres neuves et très propres, ils nous ont fait visiter avant. C’est loin d’être le meilleur pour les repas, mais il y a d’autres hotels qui font plus resto que celui la.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *