Shangri La. Ce nom vient d’un roman écrit dans les années 30 qui décrivait une ville utopique. Plusieurs villes ou régions se revendiquent être Shangri La et c’est en 2001 que la République Populaire De Chine renomme Whongdian (ou Gyalthang en tibétain) par Shangri La pour attirer les touristes.

Pratiquement toute la vieille ville a brûlé en 2014 et depuis tout a été reconstruit. La ville est réputée touristique donc nous craignons un deuxième Lijiang.

Arrivés vers 18h par le bus venant des gorges du saut du tigre, nous sentons directement que nous sommes en altitude! Effectivement nous sommes à plus de 3000m et l’air est plus frais!

Nous passons devant pas mal de magasins de sport outdoor donc si besoin nous pourrons trouvons ce qu’il nous manque.

Nous remarquons également qu’ils vendent des sortes de gros aérosols. En regardant de plus près je remarque qu’il s’agit d’oxygène! Nous en avions déjà vu à Lijiang qui était à 2400m et j’avais vu une mère en donner une bouffée à son fils dans une montée mais pensais qu’ils s’agissait de Ventoline tout en me disant qu’ici ils faisaient tout de même de gros contenants pour la ventoline!!

Notre guest house le Kersang’s Guest House est très sympa, d’autant que nous sommes surclassés dans une chambre avec salle de bains!

Nous nous baladons dans la ville qui est très sympa. La vieille ville est zen, les rues sont plus aérées et il y a beaucoup moins de monde! Nous sommes d’ailleurs étonnés de voir autant d’hôtels et de restaurants alors que nous voyons peu de touristes.

Après plusieurs jours nous nous rendrons compte que pas mal de magasins ou restaurants ont mis la clé sous la porte.

Nous montons en haut de la vieille ville au Golden Temple où se trouve le plus grand moulin à prières au monde. A l’intérieur se trouvent des milliers de prières “Om mani padme hum” et en 3 tours nous faisons des milliards de prières!

Pour la montée des marches pour accéder au temple nous sentons effectivement que nous sommes à 3200m, le souffle est court, les jambes sont coupées tout de suite!

Ensuite nous prenons le bus n°1 jusqu’au terminus (enfin non l’avant dernier arrêt mais je vais y revenir) pour aller visiter le Temple Ganden Sumtseling. Les bus urbains coûtent 1¥.

A un moment le bus, qui était plein, dont nous et un autre couple d’occidentaux, s’arrête. Un garde monte et oblige les touristes à descendre. Les autres restent dans le bus et celui-ci repart. Là on nous indique un ticket office, passage obligatoire pour pouvoir aller plus loin. Ce ticket office a été fait volontairement assez loin pour que nous ne voyions rien du temple.

Au ticket office il est indiqué : 80¥ pour l’entrée, 20¥ pour le bus qui va du ticket office au temple soit à peine 1km et 15¥ pour un guide audio.

Après réflexion, nous décidons d’y aller malgré le prix qui nous parait assez important. Nous demandons uniquement l’entrée et voulons marcher, mais il nous est expliqué qu’il est impossible d’y aller à pied et que le bus n’est pas négociable, il est obligatoire.

Nous payons donc 100¥/pers et montons dans le bus. A ce moment nous voyons le bus n°1 que nous avons quitté 10 minutes plus tôt faire le chemin inverse. Nous avons vraiment à ce moment l’impression d’être des pigeons. C’est très désagréable cette façon qu’ont les chinois de tout faire payer.

La visite du monastère sera d’autant plus décevante que nous espérions voir les moines en train de prier ou du moins voir un lieu de vie. Là nous ne trouvons que des gardes à l’entrée de chaque temple. Bref mis à part d’être passionné de bouddhisme sinon nous ne recommandons que peu ce temple surtout qu’il y a le temple aux 100 poulets et le golden temple qui sont gratuits et très beaux également.

Nous ne sommes absolument pas contre le fait de payer un droit d’entrée (peut être pas 80¥… qui correspond quand même à un peu plus de 10€) pour l’entretien de ces temples et monastères qui sont effectivement très beaux mais ce qui nous gène c’est l’obligation de payer 20¥ pour un trajet de 1km en bus alors que le bus de la ville qui est à 1¥ y va mais nous est interdit.

Suite à cette visite nous rentrons à la guest house à pied en passant par le new Shangri La. Nous découvrons des marchés avec des tonnes de légumes et de viande! Puis nous traversons un marché de contre-façon chinoise suivi d’une ruelle où des forains proposent des jeux d’argent. Il y a le chamboule tout, des jeux de dés, du tir à la carabine et ce sont principalement des jeunes hommes qui jouent!

Le lendemain ce sera principalement repos. En effet il pleut et à 3200m ce n’est pas très chaud et Pierre n’est pas très bien avec l’altitude.

Nous montons tout de même au Temple des Cent Poulets. Tout doucement. L’atmosphère est particulière car d’en bas nous voyons pas mal de foyers de feu avec des sortes de petites explosions. En arrivant en haut nous comprenons que ce sont les habitants qui ont fait partir des feux pour nettoyer les temple. En effet ils font brûler toutes les poubelles et tous les drapeaux à prières. Et les explosions que nous entendions sont en fait les bambous des drapeaux à prières qui brûlent.

C’est agréable de se promener en haut. Bon nous ne trouvons que 2 poules mais par contre plus d’une vingtaine de cochons! Le nom a été mal choisi!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *