HongKong, c’est la ville de tous les clichés, mais aussi de toutes les surprises. Tous les clichés, c’est bien sur la ville hyper dense, le monde, les magasins, le bruit, les odeurs. Toutes les surprises, ce sont les temples hyper zen en plein centre ville, les parcs, les hongkongais bariolés et surtout la nature omniprésente. Plages et surtout montagnes. Pleins de chemins de trail parcourent les îles, celui de Lantau faisant 70 kms et celui de HK, 50!

En arrivant à HK, la première chose que l’on découvre, c’est sa Skyline.

Il faut savoir que HK, ce n’est pas qu’une île. Si vous arrivez en avion, vous arriverez sur l’île de Lantau, c’est la plus grande. Puis via le réseau de transport en commun, vous rejoindrez la presqu’île, rattachée à la chine continentale. La partie la plus urbanisée, c’est Kowloon. Et en face de celle ci, se trouve l’île de Hong Kong. C’est celle ci que l’on voit dans la vidéo ci dessus.

Pour la rejoindre, deux solutions, le métro, mais on ne voit rien, ou le Ferry qui a un coût dérisoire (3$HK ~0.30€). Et celui ci offre une vue sur l’île imprenable.

Sur cette île, on découvre les plus grand malls, les plus luxueux, ou se côtoient les marques de luxe, Dior, Givenchy, Panerai et les T-Rex. Oui, pas d’erreur, c’est bien T-Rex qui est écrit ici! D’après les infos, un vrai squelette du nom de TAD.

Nombre de ces malls ont leurs particularités pour attirer le chaland. De l’architecture en forme de paquebots ou de tours démesurées, aux thèmes, enfants, Hollywood, aux activités à l’intérieur, ils rivalisent d’inventivités pour faire dépenser ses $HK.

Mais entre ces malls, on découvre les habitants qui s’approprient l’espace. Le dimanche, les espaces verts, mais aussi les halls, voir les coursives entre les halls sont squattés pour faire son pique-nique!

On découvre au bout de ces coursives un réseau d’escalators qui permet de remonter les pentes abruptes (nombre de panneaux 16 voir 20% sur les routes, avis aux cyclistes amateurs de challenges, le premier étant de rester en vie). Environ 1km et 150m de deniv quand même comme ça…

En continuant la visite, on monte au sommet de l’île de HK via un tram très pentu,  et on arrive sur les traces des trails du coin. Une belle vue de haut dessus

La suite de la visite nous mène dans les parcs où l’on peut voir se côtoyer flamands rose en liberté (?) et papys kung Fu. Les jeunes pratiquent aussi, et on peut découvrir des démonstrations ouvertes à tous les niveaux.

Pour finir, le tour des temples est instructif, beaucoup de ferveurs ici. Se côtoient principalement taoïsme et bouddhisme. Les temples respirent la zénitude, on ressent plus de tolérances qu’ailleurs. Les temples abritent des magnifiques jardins qui inviteraient presque à la méditation.

Je ne parlerai presque pas des trails ici, puisque j’ai oublié de recharger la caméra ce jour là. Mais le terrain de jeu est superbe, varié et accessible en transport en commun, on croise beaucoup de trailers dans le métro qui vont faire leur sortie.

Honk Kong est vraiment une ville qui vaut le détour. Ce clivage entre modernité et tradition, entre ville et montagne, lui apporte un charme qu’il est difficile de nier, même pour moi, accroché à mes montagnes!

2 réponses pour “Quelques bouts de HongKong qui bougent”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *