C’est parti pour aller visiter l’est du pays! Direction Issy Kul, un lac de 160km long par 60km de large avec une activité géothermique et une eau salée. Résultat, malgré les 1600m d’altitude, l’eau ne gèle pas.

Nous prenons facilement le bus et après trois heures de route, arrivons à Cholpon Ata. Une ville balnéaire… à la soviétique!

Tout est fermé, ça paraît bien désert tout ça ! Olivier trempe ses pieds dans le lac… Pas chaud et vu les nuages avec le vent, nous ne tardons pas à rentrer à l’hôtel pour nous mettre à l’abri. Après une petite glace bien sûr !

Nous profitons du très charmant hôtel où nous sommes. 

Le lendemain c’est grand ciel bleu. Nous pouvons aller visiter « le musée des pétroglyphes ». C’est une réserve de cailloux! Sur lesquels se trouvent des gravures qui datent de -1500 ans à 800 ans après JC. Enfin nous trouvons même des inscriptions de nos jours! Vrai sujet d’anthropologie ça les thèmes des gravures : la chasse (des peintures de nos ancêtres) ou l’égocentrisme en gravant son nom et sa date de passage…

Lorsque nous sortons du parc, nous voyons toute une équipe faire des exercices en ski roues. Il parait que c’est une région réputée chez les russes pour venir s’entrainer. Il faut dire que le coin est sympa, nous sommes en altitude, il y a un joli lac… Bref conditions idéales pour le triathlon!

L’après-midi nous prenons un minibus direction Karakol. Après un peu plus d’une heure de trajet nous y arrivons.

Karakol

Petite ville d’un peu moins de 7000 habitants à l’est du lac Issy Kul. Nous avons réservé dans un camp de yourtes pour qu’Olivier puisse tester le camp de yourtes. Et bien la yourte en ville ce n’est pas l’idée du siècle, surtout avec des voisins allemands qui font le plus de bruits possible… Sans parler des chiens, des travaux qui persistent à presque minuit… Bref l’insonorisation n’est pas au top ! Mais le petit déjeuner compris dans la nuit est par contre irréprochable ! Il faut le souligner car ce n’est quand même pas souvent !

Nous visitons un peu la ville où nous découvrons un magnifique parc d’attraction à la soviet qui semble plutôt à l’abandon, nous passons également devant une jolie petite église, qui du temps des soviétiques servait de salle de sport. Heureusement! Sinon elle aurait été détruite. 

Premier jour, nous nous rendons à l’angle du bazar pour trouver un marshrutka (ce sont les minibus de ville d’une vingtaine de places -assises- plus tout ce qui rentre debout!) qui puisse nous monter aux Jety-Oguz qui signifie sept taureaux. Le chauffeur de taxi juste à côté du bus nous propose de nous y monter pour pas beaucoup plus cher donc nous partons avec lui. Il y a une trentaine de kilomètres depuis le centre ville.

Nous arrivons dans un petit village juste à côté de formations rocheuses immenses rouges. Très beau ! Nous montons un peu et nous nous retrouvons sur une plaine depuis laquelle la vue est magnifique. Nous pouvons voir le lac et même apercevoir les montagnes en face.

Nous allons monter un peu dans la forêt pour tenter de retrouver une trace qui nous amènera à un col à un peu plus de 2600m d’altitude. Le temps est super ! Heureusement, car l’air est tout de même frais à cette altitude. Nous redescendons ensuite dans une vallée le long d’un torrent.

Pour redescendre à Karakol nous trouvons un taxi vide et celui-ci nous pose au centre-ville.

Après cette belle journée nous choisissons d’aller dans la Vallée d’Arashan au départ d’Ak-Suu. Nous remontons sur une piste de 4X4 où des engins de l’ère soviétique nous dépassent en encrassant gentiment nos poumons. Nous nous arrêtons à la moitié de la montée pour pique-niquer et décidons de redescendre.

 

Un commentaire sur “Cholpon Ata et Karakol”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *